L’Atlantide a-t-elle existé ?

Cet incroyable lot de coupures de presse du début du XXème siècle a été rassemblé par un passionné de l’Atlantide. On y trouve également des notes prises lors d’une conférence datée du 2 mars 1924.

2/3/24

Conférence sur l’Atlantide par M. Germain au Museum

On a beaucoup épilogué sur la situation de l’Atlantide dont parle Platon : on a commencé par en nier la réalité, puis, sans remarquer que tous les textes anciens situent le continent disparu à l’Ouest des colonnes d’Hercule (Gibraltar), on a émis des hypothèses diverses, sans rapport avec les textes anciens : Suède, Groenland, bassin oriental de la Méditerranée… Mais les récits de Platon avaient fortement influencé Christophe Colomb dans sa recherche d’un continent occidental. Aussi, après sa découverte, on essaya d’identifier l’Amérique et l’Atlantide. Enfin l’idée rationnelle de voir dans les îles Atlantiques (Açores, Madère, Canaries, Cap-Vert) les restes du continent disparu a été pour la première fois émise par le R.P. Kircher ; cette citée a été acceptée au XVIIIème siècle (Voltaire) et le premier qui l’ait scientifiquement développée est Bary de St Vincent.

Ce qui peut dire de tout cela la Science actuelle est résumé dans l’article ci-joint « La géographie ».

Il y a lieu de noter en outre la similitude géologique des îles atlantiques : elles sont toutes presque entièrement volcaniques, de relief heurté, avec des falaises littorales de 400 à 500 m de haut ; remarquons le climat idéalement beau des Açores et de Madère qui conditionne dans ces deux groupes d’îles une végétation somptueuse : ce climat se cantonne aux Canaries et aux îles du Cap-Vert mais en revenant de plus en plus chaud, jusqu’à être tropical dans les dernières.

Pour conclure, le mot d’Atlantide s’applique à deux faits géologiques dont l’un est la dépendance de l’autre :
1°) L’Atlantide miocène, vaste continent dormant lieu entre l’Afrique et l’Amérique actuelles, et tout, vu son âge tertiaire, l’ensemble a été ignoré des hommes.
2°) L’Atlantide de Platon, probablement constituée par un vestige du précédent, et correspondant aux Canaries actuelles ; celles-ci en effet n’ont été détachées du continent africain qu’à une époque récente, le Pliocène ou plutôt le Quaternaire.

Remarque : cette hypothèse est difficilement conciliable avec les découvertes archéologiques récentes (voir les débats du 2 mars) car celles-ci impliquent :
- soit la communication par les habitants de l’Atlantide de Platon de la civilisation des Atlantes du grand continent atlantide miocène ; mais cela impliquerait pour un continent un effondrement plus récent que celui admis par les géologues ?
- soit la communication par mer entre les Atlantes des Canaries et l’Amérique ?

Les débats sont ouverts dans le fil de commentaires, sur la page Facebook et sur Twitter !

Cette entrée a été publiée dans XXème siècle, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.